Covid-19 et Industrie 4.0 : Le virage numérique, une stratégie efficace en période de crise.

Depuis plusieurs semaines, nous constatons les impacts économiques négatifs que la crise sanitaire du Covid-19 a engendrés dans le monde et au Québec. Cette pandémie mondiale nous a d’ailleurs permis de constater les limites et les faiblesses que vivent nos manufacturiers québécois. En raison des contraintes de distanciation sociale et des mesures d’hygiène imposées, de nombreuses entreprises du Québec n’ont pas eu d’autre choix que de ralentir ou même d’arrêter leur production. D’autres ont néanmoins été amenées à s’adapter et à ajuster leurs façons de faire.

Dans un tel contexte, la capacité d’une entreprise à s’adapter rapidement à une nouvelle situation, telle que celle liée à la crise du Covid-19, et à mettre en place des changements est primordiale à sa pérennité. L’intégration des principes de l’Industrie 4.0 par une entreprise permet de repenser son organisation du travail et d’accroître son agilité et flexibilité. Les entreprises ayant débuté une transformation numérique l’ont d’ailleurs bien compris, ce qui leur permet aujourd’hui de continuer à opérer malgré les contraintes. Un exemple d’entreprise qui a su faire face à cette crise est APN, un atelier d’usinage de Québec. Cette entreprise a gagné le pari de sa transformation numérique et fait partie du programme Vitrine 4.0 du Ministère de l’Économie et de l’Innovation. Cette transformation lui permet, aujourd’hui, de gérer ses trois usines avec 80% du personnel de gestion travaillant à distance et ce depuis le début de l’état de confinement. L’investissement dans des projets numériques fait en sorte qu’APN n’a eu aucune difficulté à continuer ses activités avec la même performance qu’auparavant.

« Aussitôt que l’état de confinement a été déclaré on a été capable de réorganiser rapidement les responsabilités de nos équipes. Compte tenu du fait que nos gens ont une mentalité 4.0 c’est tout à fait normal pour eux de s’adapter. Nos robots continuent de fonctionner et nos gens sont capables de les contrôler à distance. Lorsqu’on a toute l’information au bout des doigts c’est beaucoup plus facile de s’ajuster », évoque le coprésident d’APN, Yves Proteau.

Les manufacturiers, ayant investi dans des moyens leur permettant de surveiller et de contrôler à distance leurs opérations, sont possiblement moins affectés par la crise du Covid-19. L’intégration des capacités numériques permet à ces entreprises d’ajuster rapidement leurs opérations au changement.

Il faut savoir qu’on compte au Québec plus de 1100 manufacturiers qui emploient à eux seuls près de 1.7 millions de personnes[1]. À l’heure actuelle, la pandémie du Covid-19 ne cesse d’impacter ce secteur clé de l’économie du Québec. La croissance économique du Québec devra sans aucun doute passer par la transformation numérique des PME manufacturières et l’innovation devra être au cœur des priorités au lendemain de cette crise mondiale. Nous devons prendre le virage de l’industrie 4.0 et rendre nos PME manufacturières agiles, flexibles et numériques.

 

 

 

 

[1] https://meq.ca/2019/10/02/reformer-le-regime-fiscal-afin-dameliorer-la-competitivite-du-secteur/

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube
  • Instagram